Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

30 articles avec voyance

Article publié depuis Overblog

Publié le par Lavoine kathia

LES 7 SHAKRAS

LES 7 SHAKRAS

Bonjour à toutes et tous,

 

Ayant été très occupée ces derniers temps, j'ai dû laisser mon blog de côté. Je reviens vers vous très prochainement.

Les voyances consultations sont à nouveaux ouvertes.

A très vite

Publié dans VOYANCE

Partager cet article

Repost 0

GENEVIEVE DELPECH

Publié le par Lavoine kathia

Quand avez-vous pris conscience de votre don de médium ?

Ma grand-mère était médium, ma sœur l'est aussi, et moi ça a commencé à la puberté. J’avais onze-douze ans quand j’ai fait mon premier rêve prémonitoire.

Racontez-nous ce rêve prémonitoire…

Ce n’est pas très gaie comme histoire. Ma mère était conviée au mariage du jeune frère de sa meilleure amie. Moi, toute gamine, je me suis levée un matin et j’ai dit à ma grand-mère chez qui j’avais passé la nuit : "Ah lala, il est mort", en parlant  du futur marié. J’étais obsédée par ce rêve, pour moi il s’agissait de la réalité.

 

Qu’avez-vous vu exactement cette nuit-là ?

J’ai eu l’impression d’avoir appris dans mon rêve la mort de ce  jeune homme, et j’ai très bien vu son corps, à l’endroit précis où il est décédé. D’ailleurs à mon réveil, j’ai raconté à ma grand-mère qu’on l’avait trouvé sans vie. Complètement affolée, ma grand-mère a appelé ma mère qui dormait à Monaco chez son amie, la sœur de ce jeune homme, juste avant son mariage qui allait avoir lieu le samedi suivant.

 

Comment a réagi votre mère ?

 

Elle a répondu "mais non pas du tout, il n’est pas mort, il est là avec nous. Qu’est-ce que c’est que cette histoire!". On m’a demandé de faire attention à ce que je racontais, de ne pas donner de telles frayeurs. Sauf que le lendemain, le facteur est arrivé dans notre maison, s’est assis dans la cuisine, où on lui a offert un verre de vin blanc, comme on le faisait autrefois à la campagne. Et là j’entends ma grand-mère s’exclamer : "mon dieu !": le facteur venait de lui apprendre que le jeune frère de l’amie de ma mère venait de mourir d’hydrocution après avoir enterré sa vie de garçon avec ses copains. Ils avaient sans doute beaucoup bu, ils ont voulu se baigner dans une rivière très froide et il est mort. On a retrouvé son corps exactement là où je l’avais dit .

Vous avez donc compris ce jour là que vous aviez un don…

C’est ma grand-mère qui l’a compris. Je l’entends encore répéter de façon récurrente "cette petite à le don, cette petite à le don " Mon dernier fils, Manuel, a hérité de ce don.

Comment Michel vivait-il votre don ?

Michel m’aidait beaucoup quand j‘avais des flashs. Car cela m’arrivait souvent, et cela me paniquait. Michel arrivait à gérer parfaitement mes angoisses. Je me souviens, il me rassurait, me disait "attend, calme-toi" et petit à petit tous les détails m’apparaissaient.

Et aujourd’hui encore vous avez des flash ?

 

Oui, des flashs, des rêves, mais je ne pourrai pas en faire un métier, car cela ne m’arrive pas tout le temps. Cela survient parfois seulement, pour certaines personnes, dans certains lieux. Et puis cela varie en fonction de mes états. Quand je suis très fatiguée et que je n’ai pas beaucoup mangé, je suis plus réceptive.

Comme si vous vous laissiez plus facilement traverser…

Exactement ! Si je médite, que je suis dans une période de recul, je suis plus réceptive à la voyance. Mais lorsque je suis dans une phase plus active, cela m’arrive moins. Il y a comme une forme de préparation physique ou mentale. Les chocs affectifs aussi, les chagrins favorisent les flashs.

Alors depuis que Michel est parti…

Tout de suite après sa mort, j’ai eu des signes absolument magnifiques. Mon fils Manuel aussi. Ce sont des choses très intimes et depuis peu, ça recommence. Michel est sûrement arrivé dans une dimension où il peut de nouveau communiquer. J’ai des signes de Michel et je vais en parler dans mon prochain livre. J’ai hésité à témoigner, à raconter tout ça, car on n’est pas très ouvert en France à ce genre de choses. De plus j’avais une peur terrible qu’on puisse penser que je voulais à mon tour être dans la lumière. Mais je me suis rendue compte que les gens ont besoin d’espoir. Je ne suis ni plus forte, ni plus intelligente, ni plus douée qu’une autre, mais je vois, j’entends.

Vous avez vu Michel de vos propres yeux ?

Non, je n’ai malheureusement pas vu Michel. Mais il y a ici un grand ami dont je tairai le nom (peut-être Michel Drucker, parrain de la deuxième édition des "Livres et des Stars" Ndlr) qui était excessivement proche de Michel jusqu’à la fin, qui l’a vu et qui le voit encore. Michel lui transmet des messages pour moi.

 Pourquoi va-t-il le voir lui et pas vous ?

Michel a dit à cette personne que c’est parce que je suis encore trop dans le chagrin. Mais j’ai des signes hallucinants: des choses incroyables, comme des déplacements d’objets qui lui appartiennent. Michel a allumé la radio à la maison, et a appuyé sur la sonnette. Un jour, la sonnette de la porte d’entrée n’arrêtait pas de tinter, à tel point que j’ai appelé Police secours. Ils sont resté cachés dans le jardin. Ils ont bien vu que la sonnette sonnait alors qu’il n’y avait personne à la porte. Ils n’ont pas compris, moi si : j’ai su que c’était Michel qui venait me voir. Je n’ai que ma bonne foi, je n’essaie pas de convaincre les gens, mais si cela peu en aider certains, alors mon œuvre est grande !    

Publié dans VOYANCE, CROYANCE

Partager cet article

Repost 0

BRUNO LE VOYANT

Publié le par Lavoine kathia

Publié dans VOYANCE

Partager cet article

Repost 0

RETOUR

Publié le par Lavoine kathia

Me voilà de retour. J'ai abandonné pour quelques temps mon blog pour m'occuper des voyances.

 

Je reste à votre disposition pour vos questions et voyances complètes.

 

Bien à vous

Publié dans VOYANCE

Partager cet article

Repost 0

BABA VANGA

Publié le par Lavoine kathia

Source Internet

Baba Vanga (« Vanga »), née le 31 janvier 1911 à Stroumitsa, dans l'Empire ottoman et morte le 11 août 1996 (à 85 ans) à Pétritch, en Bulgarie, et dont le vrai prénom est Vangélia (d'où le diminutif « Vanga »), qui a une racine grecque (euaggelion qui signifie « évangile » et se traduit par « porteuse de la bonne nouvelle »), est une voyante bulgare. Elle s'est mariée le 10 mai 1942 à Dimitar Gushterov. Elle est connue pour ses prévisions de par le monde entier.

Publié dans VOYANCE

Partager cet article

Repost 0

LE REGLEMENT

Publié le par Lavoine kathia

Le paiement : Participe grandement du niveau du consultant à l’efficacité thérapeutique.
En effet le fait qu’une consultation coûte réellement quelque chose au consultant confère une certaine gravité à sa démarche.

On ne devrait jamais consulter pour s’amuser ou par curiosité ou pour défier le voyant.
Au début des arts divinatoires, la consultation ne servait que dans des cas graves et lourds de conséquences et les fidèles apportaient des offrandes aux devins pour les remercier d’avoir intercéder en leur faveur auprès des dieux.
De nos jours, il paraîtrait bizarre de payer le voyant avec des victuailles, qui certes rempliraient son frigo, mais ne paieraient en aucun cas son loyer ou sa facture d’électricité.
De plus la pratique des arts divinatoires demande une grande disponibilité d’esprit que viendraient anéantir trop de problèmes financiers.

Ne jamais sous estimer une personne qui vous fait de la voyance. Dans ce cas, n'y allez pas. Bien évidement le bouche à oreille fonctionne très bien. A chacun son choix.

Bonne voyance à toutes et à tous.

Publié dans VOYANCE

Partager cet article

Repost 0

DUREE ET FREQUENCE D'UNE VOYANCE

Publié le par Lavoine kathia

DUREE ET FREQUENCE D'UNE VOYANCE

La durée : Il est nécessaire ici de fixer un temps de consultation, aussi bien pour le consultant que le voyant. Dans un premier temps pour un souci de gestion du temps et du déroulement des différentes phases de la consultation. Selon le temps qui lui est imparti, le consultant peut au mieux poser ses questions et gérer sa consultation.
A ce propos, il est tentant de croire qu’au plus la consultation est longue, meilleure elle est et le voyant sensationnellement disponible, mais dans la réalité, il en est tout autre, le voyant finit par s’épuiser et ne plus rien sentir ni voir. Il faut savoir que la voyance mobilise considérablement le psychisme et que généralement au bout de 20 à 30 minutes le phénomène de voyance s’affaiblit considérablement.
La deuxième partie de la consultation est donc surtout utile au voyant pour cristalliser ce qui a été dit et guider spirituellement son consultant.
Aller à l’essentiel permet de multiplier l’efficacité de la consultation, au niveau du consultant et de ce qu’il en retiendra, en effet bien souvent, à peine 20% ou 30% de la consultation sont retenue.
La durée habituelle, celle qui permet de faire une analyse détaillée de la situation du sujet est de 50 à 60 minutes.

La fréquence : Le but et la fonction d’un bon voyant, serait d’aider le consultant à se ré approprier sa vie, le rendre donc dépendant de la voyance ou de tout autre art divinatoire serait donc contraire à la mission spirituelle que le voyant s’est choisie en professant.
Il faut donc aider et donner suffisamment d’éléments éclairants au consultant pour poursuivre son chemin, sans nous.
Si le consultant revient sans cesse avec la ou les mêmes questions, il convient de s’interroger sur l’efficacité de notre guidage ou dans nos explications.

Guider, c’est avant tout l’art de conseiller sans donner de conseils, afin de ne pas interférer, voire de dévier ce qu’un consultant pourrait avoir à vivre dans sa vie présente et à un niveau karmique. Ne pas donner de directives, c’est permettre au consultant de trouver en lui ses propres solutions.
Être voyant, c’est aider le consultant à mieux réaliser les tenants et aboutissants, les avantages et inconvénients d’une solution par rapport à une autre en fonction de sa problématique.

Publié dans VOYANCE

Partager cet article

Repost 0

Q'ATTENDRE DE LA VOYANCE

Publié le par Lavoine kathia

Q'ATTENDRE DE LA VOYANCE

La voyance et la tarologie permettent d’analyser les situations passées, présentes mais aussi à venir. Il rend visible ce qui était invisible, lumineux ce qui était obscur, conscient ce qui était inconscient.
Mais le Tarot ne répond à aucun fatalisme. Et plus que de prédire un avenir il permet au consultant de prendre conscience de son propre pouvoir et des lois de la causalité.
Alors là seulement, le consultant peut abandonner l’idée qu’il est victime d’un implacable et injuste destin.

 

La voyance ne décrit pas l’avenir de manière tracée, indélébile et dans les moindres détails, il met en relief un futur possible découlant d’un présent issu d’un passé.
On ne peut pas tout attendre de la voyance et du Tarot, on ne peut répondre avec facilité aux questions difficiles !

Sans constituer une science exacte, la voyance et l’interprétation tarologique permettent cependant d’excellents résultats.
Mais la grande illusion serait de croire en sa fiabilité à 100 %.

Mais la médecine n’est pas non plus une science exacte. Il peut y avoir des erreurs de diagnostic, des thérapies impuissantes à guérir etc..
Pourtant, les hommes fort heureusement continuent d’avoir confiance en leur médecin, tout en admettant que la médecine soit parfois impuissante !

Il serait donc infantile et dangereux de croire en la parfaite exactitude du Tarot et de la voyance, parce que l’ interprétation est faite par un être humain de nature faillible et imparfaite. Croire le contraire serait aussi présomptueux qu’inconcevable.
 

Un voyant n’est pas une machine, et il peut arriver qu’il ne ressente rien, qu’il n’arrive pas à capter,
 

L’histoire le passé et le présent de son consultant. Il vaut mieux alors soit remettre la consultation, soit conseiller le consultant à quelqu’un d’autre, cela ne voudra pas dire que le voyant est nul, mais plutôt honnête.

A ce sujet sont parfois aussi qualifiés de nuls les voyants ou tarologues qui ne datent pas leur prédiction, mais d’un commun avis entre de nombreux praticiens, il est rare que la voyance s’exprime en terme d’espace/temps.
On nous indique parfois, une notion de rapidité ou de lenteur, parfois des saisons. Parfois des lieux, des bâtiments, mais pas toujours...

En outre parfois nos guides ne nous donnent pas la réponse souhaitée par le consultant, car ils estiment pour le bien du consultant qu’il n’est pas prêt à entendre la réponse ou que celui-ci pour son évolution spirituelle ou personnelle doit la chercher en lui-même.

L’enjeu de la voyance est à mon avis en premier lieu de responsabiliser le consultant, lui faire comprendre qu’il peut agir son destin, que tout n’est pas écrit et ce qui est écrit peut parfois s’effacer ou s’atténuer ou se préparer. ( Si j’annonce qu’il va pleuvoir lundi, vous ne pourrez peut être pas arrêter la pluie, mais vous aurez le choix de sortir ou pas, de prendre un parapluie ou pas, de rentrer votre linge, bref de vous préparer à ne pas subir de dommages)
Le responsabiliser parce que les événements n’arrivent jamais de manière spontanée, ils sont souvent le fruit d’actions et de pensées présentes et passées.
Préparer son avenir c’est commencer par penser son présent et rectifier des schémas de vie dangereux du passé.

Responsabiliser, parce que pour agir sur une situation, il faut commencer par penser que nous en sommes responsables. Nous ne pouvons pas modifier ce qui ne dépend pas de nous ou ne nous appartient pas. (Vous n’allez pas aller tondre la pelouse du voisin, même si celle ci ne vous convient pas).
Considérer qu ’une problématique dépend de nous, c’est donc se donner la chance de pouvoir la faire évoluer.

Responsabiliser parce ce qu’un voyant ne créera jamais votre futur, il va vous parler d’un futur possible.
Un bon voyant doit vous pousser à être acteur de votre vie, et à ne pas vous contenter de prédictions toutes faites, heureuses ou malheureuses que vous attendrez, plus ou moins résignés parce que de toute façon le voyant l’a dit.

Un voyant conseille, guide, vous donne un éclairage supplémentaire, vous indique une voie d’entrée ou de sortie possible..
C’est pourquoi et dans la voie de responsabilisation que j’ai choisi, je m’efforce de faire comprendre que de donner trop de détails, de tracer et dessiner une situation toute faite pré-inscrite n’aide pas le consultant à s’ écrire lui-même.
Je lui parle de grands axes possibles, de clefs de voûte essentielles, je lui révèle les grands titres de chapitres possibles du grand livre de sa vie, mais à lui d’en écrire le reste, de s’approprier réellement son histoire, d’en évoquer et d’en désirer les scènes et détails.

Enfin, un bon voyant/tarologue/numérologue/astrologue peut et doit aider, soulager la souffrance, l’alléger par son écoute, sa chaleur, son cœur. Parfois la consultation devient alors thérapie car le voyant redonne confiance, aide à conscientiser, à déculpabiliser, à dénouer des problématiques intérieures qui souvent sont sous-jacentes au problème apparent.

On peut alors avoir des questions, comme quel est le sens de ma vie, quelle est ma mission sur terre, pourquoi suis-je fait, pourquoi dois-je vivre cela ? la voyance se fait alors spirituelle et atteint son plus haut degré d’utilisation.

Soyez un peu plus indulgent envers nous.

Publié dans VOYANCE

Partager cet article

Repost 0

Ce qu’il faut faire à la première séance de voyance

Publié le par Lavoine kathia

Ce qu’il faut faire à la première séance de voyance

La première séance de voyance est la séance clé, elle témoigne le pouvoir du voyant ou de la voyante à prédire l’avenir ou les évènements passés mais aussi à révéler des « secrets ».

La première séance de voyance doit être convaincante, doit révéler au consultant la raison de croire en le ou la voyante. Ainsi, au cours de la première séance, il faut laisser le ou la voyante révéler des secrets sur soi et non le contraire. Il ne faut pas se laisser influencer même s’il ou elle pose des questions ou ses dires sembles tomber juste.

Bref, il faut se taire autant que possible afin de le tester. Dire juste prénom et date de naissance et laisser le ou la voyante découvrir ce pourquoi vous venez de le ou la consulter. Laissez le/la parler d’abord, ne lui pose aucune question que s’il ou elle a fini de tout vous dire.

Eviter tout de même d’attendre à ce qu’il ou elle vous dise ce que vous voulez entendre car vous pourriez oublier ce qu’il ou elle a à vous révéler et qui pourront avoir de l’importance.

Si le ou la voyante vous a convaincu, vous verrez que vous vous sentirez léger à la sortie de son cabinet et que vous auriez envie d’y revenir. Dans le cas contraire, changer de voyant et procéder toujours de la même sorte.

Publié dans VOYANCE

Partager cet article

Repost 0

Pourquoi la médiumnité, la voyance ou encore la divination?

Publié le par Lavoine kathia

Pourquoi la médiumnité, la voyance ou encore la divination?

Notre intérêt pour la connaissance du futur est évident. Mais pourquoi certaines personnes seulement sont capables de nous dévoiler le futur? Y-a-t-il des secrets ?

Un médium est une personne capable de percevoir, par des moyens surnaturels (sixième sens), les messages des esprits d’un défunt. La médiumnité est donc une faculté que possède une personne, lui permettant de communiquer entre les vivants et les morts.

Un (e) voyant (e) est une personne qui a la capacité de percevoir une information ou des évènements passés, présents et surtout futurs sans l’usage des cinq sens.

La réponse à la question « Pourquoi croyons-nous en la voyance? » est très simple : c’est la manifestation de notre intérêt pour la connaissance du futur ; notre envie de réussite.

Pourquoi certaines personnes seulement sont capables de nous dévoiler le futur? – Parce que la voyance et la médiumnité sont des dons. Ce qui signifie qu’on ne devient pas médium ni voyant (e), on l’est, si l’on a bien sûr la faculté qui permet de nous qualifier comme tel.

Est-ce qu’il est possible de développer sa médiumnité ou son don de voyance? Il n’y a pas de réponse précise mais ce qu’on peut dire c’est que la méditation et l’écoute aident beaucoup.

Ce qui veut dire qu’être médium ou voyant (e) n’a rien de magique, il n’y a pas non plus de secret, il s’agit tout simplement d’un don, d’une faculté supérieure à celle des autres personnes et qui permet de percevoir des messages d’esprits (médium) ou de prédire l’avenir (voyant).

Publié dans VOYANCE

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 > >>