ENTITES // FANTOMES

Publié le par Lavoine kathia

ENTITES // FANTOMES

  1. Les esprits des défunts se manifestent en prenant divers chemins ou portes pour se faire entendre, remarquer et comprendre. Ces esprits peuvent revenir lorsqu'ils sont personnellement appelées, lors d'une séance de spiritisme, de ouija, de lévitation de tables, à la demande d'un médium ou plus simplement à l'appel d'un membre de l'entourage du défunt. Ce type d'esprit est presque toujours calme, détendu, serein et, aux questions posées, il répond avec tranquilité. Ce sont donc des esprits en paix, pacifiques et heureux.
  2. Ils peuvent aussi se manifester sans avoir reçu d'appel. Il peut s'agir d'esprits paisibles et doux qui viennent pour nous livrer un message d'espoir, des conseils quand à notre avenir, des avertissements sur un danger qui nous guette ou encore pour nous livrer leur témoignage sur ce qui se passe après la mort et sur leur nouvelle vie dans l'au-delà. Ces entités ne font pas le mal, ils entrent en communication avec la personne désirée de façon respectueuse et ne demeurent pas longtemps à la même place. Dès que leur message est passé et entendu, ils repartent
  3. A l'inverse, il peut s'agir d'esprits désagréables, tristes, sinistres, fâchés. Dans la majorité des cas, ces esprits appartiennent à des personnes qui sont décédées de mort violente, souvent dans de terribles souffrances, alors que le responsable de leur mort n'a jamais été ni découvert ni puni. Leurs âmes ne trouvant pas la paix, ils errent et se font alors vengeurs, reviennent pour châtier, damner, frapper, et ainsi prendre leur revanche en se faisant justice eux-mêmes. Malheureusement, ils ne se contentent pas toujours d'intimider, parfois ils choisissent un intermédiaire pour se faire comprendre et, en quelque sorte, raconter leur histoire dans l'espoir d'obtenir une condamnation pour le coupable. Comme se sont des esprits irrités, accablés et impatients de trouver enfin le repos, les moyens qu'ils emploient sont souvent source de terreur pour leur interprète qui, apeuré, voire même horrifié, aura beaucoup de difficultés à saisir le message et sera donc dans l'impossibilité d'apporter son aide. Par contre, lorsqu'ils réussissent à établir un contact et qu'ils arrivent à leur fin en obtenant la punition souhaitée pour leur tortionnaire, ils quittent les limbes, retrouvent la paix, la sérénité, et cessent leurs visites sur Terre à tout jamais.
  4. Les fantômes, eux, sont des entités au même titre que les esprits, mais qui ont la faculté de se rendre visibles. Leur pouvoir, comme celui des esprits, est d'une puissance inouïe. Leurs manifestations sont presque identiques à celles des esprits, dans leurs buts comme dans les procédés. Ils nous apparaissent sous diverses formes, émanation gazeuse, forme floue et/ou transparente, masse lumineuse, un corps clair et net, un visage sans trait ou, à l'inverse, très reconnaissable. Certaines photos de spectres ont été prises et, bien que plusieurs d'entre elles furent jugées truquées, plusieurs ont été authentifiées.
    Il y a des fantômes silencieux, discrets, dans leurs attitudes comme dans leurs modes opérationnels et apparitions. Ceux-ci ne cherchent pas à effrayer, affoler ou apeurer ceux qui habitent les maisons qu'ils hantent. Ils errent dans des lieux, où, souvent, ils ont vécu une vie sans drame. Ils sont généralement peu ou pas dérangeant, tant que les habitants de cette demeure ne cherchent pas à les chasser, sinon, ils se révoltent et rendent la vie infernale. À l'instar des esprits, les fantômes peuvent aussi se révéler désagréables, invivables, et la cohabitation est insupportable. Ce sont souvent des entités qui refusent de céder leur place aux vivants dans un endroit qui leur a appartenu, ou parce qu'ils ont subi des traumatismes graves, de la même façon que les esprits.
  5. Une âme errante est une âme perdue, angoissée, d'un défunt resté bloqué dans le monde des vivants. Il y a plusieurs raisons à cela, soit parce qu’il n’a pas encore réglé un problème dans notre monde, soit parce qu’il est trop attaché à la matière, ne croit pas en l’au-delà, et par conséquent, ne sait ni où il est, ni comment sortir de cet entre-deux, soit parce qu’il ne comprend pas qu’il est mort ni ce qui s’est passé. C’est le cas des personnes décédées avec beaucoup de violence et de brutalité, dans un attentat, une catastrophe naturelle, un accident, etc.
    Ces âmes ont besoin d’être guidées par ceux qu’on appelle des médiums, des intermédiaires ou des passeurs d’âmes, qui vont les aider à comprendre ce qui leur est arrivé, et à passer de l’autre côté. Certains esprits peuvent attendre de l’aide et continuer d’errer durant des siècles, mais dès qu’on leur indique le chemin à suivre, leur soulagement est immédiat.

Commenter cet article